Le traitement du ronflement

 

SILENSOR protection contre le ronflement

Le ronflement : Des études ont montré, qu'env. 40 % de la population dans les nations industrielles ronflent. Les hommes de plus de 60 ans ronflent même à 60 %. En règle générale, le ronflement est généré par la vibration de la partie souple du tissu. Pendant le sommeil, le tonus musculaire baisse dans la zone de la gorge ce qui provoque un rétrécissement dans la zone pharyngienne. La quantité d'air necessaire doit etre aspirée avec une plus grande rapidité. Ce phenomène est un réflèxe et excite de nouvelles parties souples du tissu telles que le voile du palais, la luette, etc. que se mettent à vibrer bruyamment (ronflement).

L'arret de la respiration pendant le sommeil:


A partir d'un certain niveau, l'apnée est une maladie à prendre au serieux pouvant mener non seulement à la fatigue pendant la journée mais aussi à des maladies consécutives sérieuses. Cet arret de la respiration dure au moins 10 secondes puis le patient reprend sa respiration brutalement et bruyamment. L'apnée obstructive pendant le sommeil est l'arret de la respiration par le rétrécissement des voies respiratoires, l'hypopnée est la chute de la concentration d'oxygène dans le sang due à la baisse du volume d'air aspiré pendant le sommeil.

1.jpg

2.jpg

Comment aide le SILENSOR ?

3.jpg


Le SILENSOR est composé d'une attelle transparente respectivement pour la mâchoire inférieure et la mâchoire supérieur. La mâchoire inférieure est deplacé dans une position antérieure par deux tirants reliant latéralement les deux attelles. Ainsi, le SILENSOR permet un élargissement de la zone pharyngienne. La vitesse de l'air aspiré diminue ainsi que les vibrations génératrices de bruits des parties souples. Le SILENSOR permet des mouvements relatifs de la mâchoire, toutefois le retour en arrière et l'abaissement de la mâchoire sont limités. Cette foction fait du SILENSOR une protection contre le ronflement confortable et également efficace. Des études ont montré que le déplacement de la mâchoire inférieure dans une position antérieur réduit le ronflement parmi plus de 90 % des patients et peut baisser l'indice d'apnée jusqu'au 50 %.



Dans quels cas le SILENSOR est-il indiqué ?

Presque dans tous les cas de ronflement dû au rétrécissement des voies respiratoires, le SILENSOR permet d'obtenir de bons résultats. Même si la respiration nasale est difficile voire gênée, par exemple par des polypes,l'utilisation du SILENSOR est tout à fait possible. Grâce a ses faibles dimensions, l'appareil ne gêne pas la respiration par la bouche.




4.jpg


Il existe toutefois quelques exceptions :

Une trop forte corpulence et/ou une forte consommation d'alcool nuisent à l'efficacité du SILENSOR. Le succès du traitement est ici douteux. Le SILENSOR ne peut être fixé dans une bouche edentée. Le dentiste doit juger si la dentition restante est suffisante. L'apnée (arrêt de la respiration)est un cas particulier. La gravité de la maladie est évaluée à l'aide de l'indice apnée. Un indice jusqu'à 5 est considéré, comme normal, de 6 a 20, il y a apnée moyenne et à partir de 20 une apnée grave. Cet indice ne peut être calculé que dans un laboratoire spécialisé dans le sommeil. En cas de constatation de l'apnée, faire évaluer l'efficacité du SILENSOR par un laboratoire spécialisé car il ne faut en aucun cas sous-estimer cette maladie.




Indication sur le port du SILENSOR :

Lors de la mise en place du SILENSOR, une légère tension est ressentie, elle disparaît rapidement. Ce même sentiment de mauvais engrènement occlusal est ressenti après le port du SILENSOR et disparaît rapidement. Ce dernier phénomène est dû à l'écoulement de lymphes dans la fente d'articulation des mâchoires ouverte légèrement par l'effet de la position avancée. Celle-ci se résorbe en quelques minutes.

5.jpg Grâce au SILENSOR, le calme pour vous et votre partenaire reviendra. Plus d'information veuillez consulter votre dentiste.

 

Article rédigé par le praticien le 31/03/2011

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr